Gros plan sur le travail d'équipe tant interne qu'externe

Daniel Matošević, nouvel inspecteur en chef exécutif, revient sur ses premiers mois au CMTBE. Il a notamment fait le constat suivant: «mieux nous nous coordonnons avec nos partenaires, et plus notre activité de contrôle est fructueuse».

Le comité a procédé en 2022 à une réorganisation stratégique du CMTBE. Bien des choses ont en effet changé ces dernières années, et les exigences se sont accrues. Alors que dans le passé les contrôles se limitaient quasiment aux chantiers, les branches surveillées sont bien plus nombreuses aujourd’hui. Des secteurs des services en font partie, jusqu’aux ménages privés qui emploient du personnel soignant étranger.


Changements de personnel
En réponse aux nouvelles exigences professionnelles, l’équipe du CMTBE a été remaniée en profondeur. Des inspecteurs chevronnés ont quitté l’association, et un changement a également eu lieu à sa direction. Elle est désormais formée de Daniel Matošević, inspecteur en chef exécutif, et d’Ursula Boschung, responsable du secrétariat.
Daniel Matošević travaillait auparavant au Contrôle du marché du travail de Bâle. Il ne tarit pas d’éloges sur la collaboration dans le canton de Berne, qu’il s’agisse de l’Office de l’économie (OEC), des diverses divisions de police (police des étrangers, police cantonale) ou des commissions paritaires. «Nos échanges réguliers avec l’Office de l’économie (OEC) nous ont valu cette année d’importants succès dans la lutte contre le travail au noir», constate-t-il avec satisfaction.
À ce jour, il a concentré son attention de directeur sur le travail d’équipe, à l’interne comme en externe: «il s’agissait de constituer une équipe soudée, où tout le monde se soutient et partage ses expériences. En externe, nous voulons exploiter encore mieux nos synergies avec nos divers partenaires. Si nous apprenons par exemple que des infractions ont été constatées lors de contrôles de la comptabilité salariale, nous pouvons procéder à un contrôle ciblé, basé sur les risques. Notre travail gagne ainsi en efficacité». L’année prochaine, des «tables rondes» sont prévues avec toutes les parties prenantes pour renforcer encore la collaboration.
 
Confiance en l’avenir
2023 a été une année de rupture pour le CMTBE, sur le plan de l’organisation stratégique comme des ressources humaines. «Dans ces conditions, nous avons obtenu un résultat de contrôle remarquable, même s’il reste en deçà des objectifs fixés», conclut Daniel Matošević. Le CMTBE se considère comme bien préparé à affronter l’avenir. «Nous sommes en bonne position, tout le monde tire à la même corde et nous nous réjouissons de l’avenir!»

En utilisant ce site web, vous acceptez nos dispositions relatives à la protection des données.